Commission de Topographie des Gaules (1858-1879)

Liste des projets
 

Commission de Topographie des Gaules (1858-1879)

  • Presentation
Commission de Topographie des Gaules (1858-1879)

La Commission de Topographie des Gaules a été créée le 17 juillet 1858 sous l’impulsion de Napoléon III. Ses objectifs précis étaient d’éditer trois cartes : la Gaule sous le proconsulat de César ; la Gaule sous la domination romaine ; la Gaule mérovingienne ; et deux dictionnaires : un Dictionnaire d’archéologie celtique ; un Dictionnaire d’archéologie gallo-romaine.
L’attention mise par la Commission de Topographie des Gaules à privilégier l’enregistrement des données (topographie, cartographie, photographie, projet de corpus…) illustre parfaitement la mutation de l’archéologie nationale au milieu du XIXe siècle vers une discipline scientifique. Ces nouvelles techniques d’enregistrement expliquent l’intérêt grandissant pour la géographie historique.
La Commission de Topographie des Gaules (CTG) n’a pour autant pas abandonné les enquêtes épigraphiques traditionnelles, techniquement plus faciles à conduire que les relevés des monuments ou les projets cartographiques. Le général Creuly, vice-président de la CTG, a rempli 1316 feuillets d’inscriptions latines sur ses carnets et fait réaliser par les dessinateurs de la CTG 400 planches de textes latins relevés sur le territoire français.
Ce projet consiste donc en la numérisation et l’indexation de corpus d’archives et de documents de la Commission de Topographie des Gaules, aujourd’hui méconnus, largement inaccessibles et disséminés. Ces archives qui illustrent la transformation du rapport à l’archéologie nationale au XIXe siècle seront accessibles à un public scientifique et mises en valeur avec les outils appropriés. Ces travaux renvoient ainsi aux thématiques du labex sur la construction des relations au passé et des politiques patrimoniales à différentes époques, et sur la médiation de ces représentations, dès le XIXe siècle, jusqu'à aujourd'hui.

Responsables du projet
Christian LANDES, conservateur en chef du patrimoine, Musée d’archéologie nationale / Domaine national de Saint-Germain-en-Laye ;
Françoise BÉRARD, conservateur général des bibliothèques, Musée d’archéologie nationale / Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Partenaires au sein du labex
Musée d’archéologie nationale / Domaine national de Saint-Germain-en-Laye ;
Bibliothèque nationale de France (BnF), département des manuscrits occidentaux

Autres partenaires associés
Archives nationales ;
Archives départementales ;
Service historique du ministère de la Défense

Durée : 2 ans