Guides de Paris (les historiens des arts et les corpus numériques)

Liste des projets
 

Guides de Paris (les historiens des arts et les corpus numériques)

  • Presentation
Guides de Paris (les historiens des arts et les corpus numériques)
Voyage pittoresque de Paris, Dezallier d'Argenville © Bnf/Gallica.fr

L'impressionnant corpus des guides de Paris publiés de la Renaissance à la  Révolution française fait partie des sources incontournables pour l'histoire de  l'art moderne en France. Sa consultation s'impose, autant pour connaître ce  qui, du Paris ancien, est détruit que pour critiquer l'état de ce qui est  conservé. Mais ce corpus est aujourd'hui sous-exploité, en raison du nombre de  volumes et d'éditions, matériellement peu maniable, et sa consultation procède  le plus souvent de quêtes d'informations ponctuelles : description d'œuvres  d'art disparues, localisations, attributions.
Son traitement systématique, par  les techniques d'encodage des textes (TEI), doit permettre d'en renouveler  l'usage et d'éclairer des enjeux transversaux. Il s'agira en particulier de  s'interroger sur l'émergence d'une conscience patrimoniale, en étudiant par exemple le regard progressivement porté sur l'héritage médiéval à l'époque  moderne ou en identifiant les déplacements d'œuvres au sein d'un espace  (église, hôtel) et donc les hiérarchisations mouvantes (relégation, promotion  dans des espaces-clefs). Quels sont les objets (peintures, sculptures,  bâtiments) retenus par les auteurs anciens ? Quels sont ceux qu'ils passent  sous silence ? Comment se situent les « redécouvertes » des historiens de l'art  du XXe siècle par rapport à ce regard ancien ?
Il s'agira en parallèle de  développer une réflexion sur les apports de l'édition numérique dans la  pratique de l'histoire de l'art et d'envisager ses conséquences (bonnes et/ou  mauvaises) sur les usages et le type de savoir élaboré. Enfin, il conviendra  d'identifier les diverses fonctionnalités auxquelles doit répondre la mise en  ligne de ce corpus, propre à intéresser autant un public de chercheurs qu'un  public plus large. La conduite de ce projet repose sur un partenariat avec la BNF.

Responsable du projet
Marianne COJANNOT-LEBLANC, professeur des universités (histoire de l’art), Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Histoire des Arts et Représentations (HAR H-MOD)

Partenaires au sein du labex
Histoire des Arts et Représentations (HAR) ;
Modèles, Dynamiques, Corpus (MODYCO) ;
Bibliothèque nationale de France (BnF)

Durée : 5 ans